Couleuvre verte et jaune

Malgré son nom, la Couleuvre verte et jaune (Hierophis viridiflavus, anciennement Coluber viridiflavus) n’a pas une seule écaille verte. Sa robe n’en demeure pas moins originale, puisqu’elle est entièrement jaune et noire, ce qui, vous en conviendrez aisément, en fait de loin le plus beau de tous nos serpents.

60 couleuvre verte et jaune

Couleuvre verte et jaune tapie dans le bocage deux-sévrien (Coutières, Deux-Sèvres)

 

Avec de telles couleurs, cette grande couleuvre, qui peut atteindre 1,50 mètre, est facile à reconnaître. Le motif des flancs est caractéristique : près de la tête, l’alternance entre écailles jaunes et écailles noires est d’abord transversale, et devient progressivement longitudinale au fur et à mesure que l’on se rapproche de la queue.

66 couleuvre verte et jaune

Et si vous tombez sur une mue, vous pouvez toujours essayer les écailles de la tête : 2 temporales (a), 2 postoculaires (b) et 2 préoculaires.

 

68 couleuvre verte et jaune

Le regard perçant de la Couleuvre verte et jaune (Coutières, Deux-Sèvres)

 

Plus robuste que la Couleuvre d’Esculape, la Couleuvre verte et jaune est connue pour se nourrir, en plus de petits rongeurs, d’autres reptiles. Ce sont principalement des lézards (jeunes lézards verts, orvets) mais aussi, à l’occasion, des serpents plus petits qu’elle comme la Vipère aspic.
Lorsqu’elle se met en chasse, la couleuvre ne traque pas ses proies à la vue (gênée par l’herbe) ni à l’ouïe (dépourvus d’oreille externe, les serpents ne sont sensibles qu’aux très basses fréquences, c’est-à-dire pratiquement sourds) mais au « goût » (en réalité le sens voméronasal, dont nous sommes dépourvus mais qui est particulièrement développé chez les serpents) : la langue bifide que la couleuvre projette à intervalles réguliers capte les molécules présentes dans l’air, lesquelles sont ensuite analysées par l’organe de Jacobson (ou organe voméronasal), situé dans le palais, qui détecte la présence des phéromones. Ces dernières lui permettent également d’identifier son déjeuner avec précision ou, dans un autre registre, son partenaire sexuel.

 

324325346DFDS

Couleuvre verte et jaune écrasée sur une petite route brennouse (Mézières-en-Brenne, Indre)

 

Bien que son nom de genre Hierophis signifie « serpent sacré » en grec, le Fouet n’est pas moins épargné que les autres reptiles par les automobilistes, prédateurs involontaires autrement plus destructeurs que le Circaète ! Alors, amis conducteurs, si vous ne voulez pas anéantir sous vos roues un aussi bel animal et à plus forte raison un engrenage indispensable de la machine écologique, soyez vigilants sur les routes de campagne, et n’hésitez pas à freiner… si vous voyez passer le Fouet.
(extrait de http://nature-en-image.blogspot.com/2011/07/couleuvre-verte-et-jaune.html)